En coulisses – Rencontrez Romane Sebille – Communication

Cette année, à l’approche des TGI, vous retrouverez chaque semaine la présentation d’un secteur de préparation du tournoi. Cette semaine, Romane Sebille, nouvelle venue dans le monde du tchouk, nous décrit sa tâche tout au long de la préparation du tournoi et lors du tournoi lui-même.

Interview réalisé par Grégoire Hürlimann

Peux-tu te présenter ?
J’ai découvert le tchoukball grâce à ma famille il y a peu. J’ai commencé à aider aux TGI en 2019, mais je suis particulièrement impliquée depuis 8 mois. Actuellement, je suis médiamaticienne à la maison du tchouk et je donne également un entraînement pas semaine en tant que monitrice.

En 2019, mon rôle se situait au niveau de la buvette et surtout du shop. C’est d’ailleurs la première et jusqu’ici seule édition du TGI avec le shop. Je l’ai monté et rendu le plus attirant possible, et je me suis occupée des ventes pendant du tournoi.

Quelle est ta fonction actuelle aux Tchoukball Geneva Indoors?
Cette année, je m’occupe de la gestion des photos et des canaux de communication afin qu’il y ait rapidement des visuels à disposition pour alimenter tous les réseaux.

Depuis quand occupes-tu ce rôle?
Je n’ai pas encore pu étrenner ce rôle aux TGI, ce sera la première fois pour moi cette année.

En quoi consiste ton travail avant, pendant, et après le tournoi?
Mon rôle pendant le tournoi consiste à trier les photos, à en faire des montages et de les trier dans les bonnes catégories.

Avant le début du TGI, je m’occupe de la promotion en créant des visuels qui annoncent le nombre de semaines restantes avant le tournoi. C’est aussi à ce moment-là qu’il me faut gérer le dossier des planifications du TGI. J’ai aussi traduit les 2 flyers du tournoi en espagnol, et c’est moi qui ajoute le nom des équipes inscrites sur le site.

Quels sont les défis, les moments-clés de ta fonction?
Le moment-clé de mon rôle est de m’assurer que toutes les photos de tous les photographes me parviennent, et de décider au mieux lesquelles choisir pour quels thèmes, afin que nos articles ou visuels touchent un maximum de gens.

Avec quels autres secteurs collabores-tu pour réaliser ton travail?
Je collabore beaucoup avec les photographes et avec les autres membres de l’équipe média. Ensuite je travaille un peu avec l’équipe vidéo, surtout pour un support image, mais aussi pour mieux comprendre leur travail.

As-tu déjà eu une situation particulière, stressante ou touchante que tu aimerais nous partager?
Étant donné que je n’aie pris part au tournoi qu’une seule fois jusqu’ici, je n’ai pas encore eu d’occasion réelle de découvrir ce qu’étaient vraiment les TGI.

Quel est ton meilleur souvenir des Geneva Indoors?
Mon meilleur souvenir est de voir les gens s’émerveiller devant l’apparence de mon shop, qu’ils se réjouissent d’une nouveauté ou qu’ils passent du temps à acheter des petits souvenirs pour se rappeler de cet événement.

Les TGI 2021 se rapprochent à grands pas. Après une pause forcée l’an dernier, de quels moments de réjouis-tu particulièrement pour cette édition?
Je me réjouis tout particulièrement de revoir cette immense énérgie que dégagent les TGI ainsi que la bonne humeur des organisateurs, des joueurs, et du public.